13 avril 2021

Reine-Herminione

Reine-Herminione nous parle de l'albinisme. Elle nous raconte comment se sentir belle et forte quand le regard des autres est différent. Une jeune femme inspirante & déterminée !

Raconte-nous…

Ton histoire en quelque mots 

Je m’appelle Reine-Herminione Etalle, je suis née au Cameroun dans une petite campagne du nom de Dibombari et venue en France à l’âge de 6 ans et demi. J’ai grandi dans le Val-de-Marne. Aujourd’hui, je suis en prépa commerce en semaine & shooting photos le weekend. Les shootings m’ont aidé à m’accepter au début, puis à m’aimer et aujourd’hui c’est plus un jeu !

Ton parcours médical :

Je suis une personne née avec une anomalie génétique, je suis albinos, c’est une anomalie liée à un manque de mélanine dans la peau, les cheveux et les yeux. Cela provoque des problèmes de vue, une grande photosensibilité. Ma peau est extrêmement sensible aux rayons UV avec une impossibilité de bronzer. 

Petite, en habitant en Ile-de-France, j’étais suivi pour des problèmes de déficience visuelle par le SDIDV (Service départemental pour l'intégration des enfants déficients) et le SESSAD 14-25 (Service d'éducation spéciale et de soins à domicile pour les 14-25 ans). Je n’ai plus vraiment de suivi aujourd’hui, c’est plus difficile de trouver l’accompagnement nécessaire en région. 

Quel a été ton plus gros défi ?

Le plus grand défi pour moi a été de m’accepter, de me trouver belle et de ne pas me sentir inférieur aux autres ou bizarre.  C’est compliqué au quotidien lorsque les gens dans la rue vous regarde comme-ci vous étiez différente. Le second plus grand défi que j’ai dû, et que je dois encore surmonter est de me battre pour ne pas être rejeté dans ma propre communauté. 

Encore aujourd’hui je suis rejetée, parce que les gens ont peur des personnes albinos à cause des croyances, mythes ou légendes autour de l’albinisme. Parfois considéré comme ange, parfois, comme démons. 

Je me rappelle qu’en maternelle, les enfants n’ont pas encore conscience de la différence mais que ça a vite changer dès la primaire. On me traité de ‘Guinguerou’, un terme péjoratif pour dire albinos, c’est aussi une insulte injure contre quelqu’un de teint moins foncé.

Avec tes proches comment ça se passe ?

Avec mes proches cela se passe très bien, j’ai de la chance d’être dans une famille qui ne me rejette pas pour mon albinisme et qui me considère comme une personne à part entière. Ma famille & mes amis m’aiment pour ce que je suis. 

Quelle est ta relation avec le soleil ?

J’ai une peau très sensible aux rayons UV, de plus je ne peux pas bronzer, uniquement attraper des coups de soleil.  Et un trop grand nombre de coups de soleil pourra entrainer un cancer de la peau. 

Comment fais-tu pour t’en protéger ?

J’utilise de la crème solaire indice 50 minimum, je mets des chapeaux, des lunettes de soleil, en été, des vêtements longs et amples. 

Une citation :

« Votre gagne-pain ne m’intéresse pas, je veux savoir de quoi vous vous languissez et si vos osez rêver de ce dont votre cœur se languit. Vôtre âge ne m’intéresse pas, je veux savoir si vous accepterez de prendre le risque d’avoir l’air idiot pour l’amour, pour vos rêves, pour l’aventure d’être vivant. » 

C’est la citation qui définit le mieux qui je suis et que je trouve la plus inspirante !

Vous pouvez retrouver Reine-Herminione Etalle sur son compte Instagram : albino_and_human.